Comment trouver le bon psychologue
Une femme qui fait une échographie avec un médecin

Suivez-nous sur :

Nos derniers articles :

Comment gérer l’arrivée d’un nouvel enfant ?

L’arrivée d’un nouvel enfant dans une famille est un événement majeur qui transforme profondément la dynamique familiale. Tandis que les parents sont considérés comme l’environnement premier de l’enfant, la fratrie joue également un rôle crucial dans son développement. Passer d’un enfant unique à une fratrie impose de nouveaux défis et opportunités pour chaque membre de la famille.

La formation de la fraterie

La naissance du premier enfant forme une famille, et l’arrivée du second enfant crée la fratrie. Pour l’aîné, ce nouvel arrivant est un inconnu qui bouleverse son équilibre familial et, par extension, son développement psychologique. La nécessité de partager l’amour et l’attention des parents peut engendrer des réactions variées, dont certaines sont souvent mal comprises.

Réaction de l'aîné

Il est fréquent d’observer une régression chez l’enfant aîné suite à l’arrivée d’un nouveau-né. Elle peut se manifester de différentes façons. 

  • Énurésie nocturne : retour à mouiller le lit après avoir acquis la propreté.
  • Retour du pouce ou du doudou : recherche de réconfort dans des objets de sécurité infantile.
  • Bêtises inhabituelles et mauvaises notes : comportements perturbateurs ou baisse de performance scolaire.
  • Comportement colérique : augmentation de l’irritabilité et des accès de colère.

Sentiment de rivalité entre les enfants

La rivalité fraternelle est une autre réaction courante. L’aîné peut manifester de l’hostilité envers le nouveau-né, refusant de s’en occuper ou montrant de l’agressivité. Ces sentiments sont normaux et fréquents, indépendamment de l’âge de l’enfant.


Conseils pour les parents

Inclure l'aîné

Il est crucial d’inclure l’aîné dans toutes les étapes, de la grossesse à l’arrivée du bébé. Plus l’aîné se sent impliqué, plus il s’habituera au nouvel équilibre familial. Par exemple, l’aîné peut participer aux préparatifs de la chambre du bébé ou aux échographies.

Discuter des émotions

Encourager l’enfant à exprimer ses émotions, qu’elles soient positives ou négatives, est essentiel. Discuter et nommer ces émotions permet à l’enfant de se sentir entendu et compris. Il est important que les parents écoutent activement et valident les sentiments de leur enfant.

 

Valoriser son rôle

Présenter le rôle de l’aîné de manière positive aide l’enfant à accepter et embrasser ce nouveau statut. Les parents peuvent valoriser les tâches que l’aîné peut accomplir en tant que « grand », comme aider à nourrir le bébé, tout en continuant à lui donner l’attention et le soutien nécessaires pour son propre développement.

Les challenges à relever

La majorité du temps, une relation fraternelle positive se construit entre les enfants. Cependant, certaines situations, comme la naissance d’un enfant porteur de handicap ou grandement prématuré, peuvent compliquer l’adaptation. Dans ces cas, il peut être utile de consulter un psychologue. Une thérapie individuelle pour l’aîné ou une thérapie familiale impliquant tous les membres de la famille peut offrir un soutien précieux.

En bref

L’arrivée d’un nouvel enfant dans la famille est une période de transition qui peut être délicate mais aussi très enrichissante. Avec une approche proactive et empathique, les parents peuvent aider leurs enfants à naviguer cette nouvelle dynamique familiale, favorisant ainsi une relation fraternelle harmonieuse et durable.

Suivez-nous sur :

© 2022 Tous droits réservés