Comment trouver le bon psychologue
une maman et sa fille allongé sur le lit en train d'avoir une discussion

Suivez-nous sur :

Nos derniers articles :

Comment aborder la mort avec son enfant ?

Parler de la mort avec un enfant peut sembler être une tâche délicate, mais c’est une discussion essentielle pour aider les enfants à comprendre et à gérer leurs émotions. Voici quelques conseils pour aborder ce sujet difficile de manière sensible et adaptée à leur niveau de compréhension.

1 - En parler avant qu'elle ne survienne

Il est crucial de parler de la mort en dehors des situations de deuil. En abordant ce sujet de manière régulière et ouverte, vous pouvez réduire le choc émotionnel que représente la mort lorsqu’elle survient.

Voici comment s’y prendre :

  • Facilitez les temps d’échange : créez des moments où votre enfant peut poser des questions sur la mort.
  • Visitez des lieux de souvenir : aller dans un cimetière ou un lieu de mémoire peut aider l’enfant à visualiser et à comprendre ce que vous lui expliquez.
  • Partagez vos croyances : expliquez vos convictions religieuses ou culturelles concernant la mort, mais assurez-vous de préciser que d’autres personnes peuvent avoir des croyances différentes, et que c’est tout à fait normal.
  • Montrez votre ouverture d’esprit : en montrant que vous êtes ouvert aux différentes opinions, vous permettez à votre enfant de développer ses propres idées sans crainte.

3 - Restez à l'écoute de votre enfant

Laissez l’enfant parler du défunt s’il le souhaite. Sinon, n’hésitez pas à initier la conversation. Cela peut aider à réduire son angoisse et à mettre des mots sur ses émotions.

  • Répétez vos explications : les enfants ont besoin de temps pour assimiler les informations, donc soyez patient et prêt à répéter.
  • Réponses simples : offrez des réponses courtes et claires, et laissez l’enfant revenir avec plus de questions quand il sera prêt.

5 - N'excluez pas votre enfant

Les rituels de deuil sont importants pour le processus de guérison. Expliquez à l’enfant ce qui va se passer et pourquoi les gens peuvent être très émotifs.

  • Proposez de dire au revoir : permettez à l’enfant de voir le corps s’il le souhaite.
  • Participation active : laissez l’enfant participer aux rituels de deuil sans le forcer, et assurez-vous qu’un adulte de confiance soit à ses côtés.

2 - C'est comment quand on est mort

Adaptez vos explications au niveau de compréhension de l’enfant.

Il est important de :

  • Permettre l’expression des craintes : autorisez l’enfant à exprimer ses peurs et ses questions.
  • Rassurez-le sur sa sécurité : expliquez-lui qu’il n’est pas seul et qu’il ne sera pas abandonné.
  • Ne pas mentir : Utilisez des termes clairs et évitez les euphémismes qui peuvent créer de la confusion (par exemple, évitez de dire « il est parti » ou « il s’est endormi »).
  • Soyez Honnête avec Vos Propres Émotions : Montrez que vous aussi vous ressentez de la tristesse, cela l’aidera à comprendre qu’il est normal de ressentir de la peine.

4 - Rassurez-le

Il est essentiel de créer un environnement rassurant pour l’enfant après la perte d’un proche.

  • Évitez la culpabilité : assurez-lui que la mort du proche n’a rien à voir avec ses actions passées.
  • Accompagnement : soyez présent et rassurant, surtout dans les premiers jours suivant le décès.
  • Pas de pression : ne grondez pas l’enfant s’il régresse ou montre des signes d’angoisse.
  • Parlez de la personne décédée : faites vivre le souvenir du défunt et expliquez que l’amour et les bons souvenirs restent à jamais.

6 - Ne restez pas seuls

Accompagner un enfant endeuillé est éprouvant, surtout si vous êtes vous-même touché par le décès. Il est essentiel de ne pas rester seul et de chercher du soutien.

  • Entourez-vous : recevez le soutien de proches ou de professionnels pour vous aider à gérer vos propres émotions et celles de votre enfant.

En quelques mots

En suivant ces conseils, vous pouvez aider votre enfant à comprendre et à accepter la mort, tout en lui offrant le soutien nécessaire pour traverser cette période difficile. Rappelez-vous, la communication ouverte et honnête est la clé pour aider les enfants à naviguer dans le processus de deuil.

Suivez-nous sur :

© 2022 Tous droits réservés